CHAPITRE III. - ASSISTANCE DU CONSEIL JUDICIAIRE.

  Art. 513. Il peut être défendu aux prodigues de plaider, de transiger, d'emprunter, de recevoir un capital mobilier et d'en donner décharge, d'aliéner ni de grever leurs biens d'hypothèques, sans l'assistance d'un conseil qui leur est nommé par le tribunal.

  Art. 514. <L 15-07-1970, art. 59>. La défense de procéder sans l'assistance d'un conseil peut être provoquée par ceux qui ont le droit de demander l'interdiction; leur demande est introduite et jugée de la même manière, à l'exception toutefois de ce qui est prescrit par les articles 1244 et 1245 du Code judiciaire concernant l'expertise par un ou des médecins-neuro-psychiatres et l'assistance de l'intéressé par un médecin; l'interrogatoire de l'intéressé peut en ce cas avoir lieu en chambre du conseil; il en est dressé procès-verbal signé par le juge et le greffier; le procureur du Roi assiste à l'interrogatoire et le requerant peut y être présent.

  Art. 515. Aucun jugement, en matière d'interdiction, ou de nomination de conseil, ne pourra etre rendu, soit en première instance, soit en cause d'appel, que sur les conclusions du ministère public.