Hof van Cassatie, 18 mars 2004

Qu'il existe un principe general du droit suivant lequel quiconque accomplit des actes juridiques pour le compte d'un tiers ne peut intervenir en qualite de partie adverse de ce tiers;

que l'acte ainsi accompli est nul par nature